Entrez vos termes de recherche ci-dessus et appuyez sur Entrée pour démarrer la recherche. Echap pour annuler.

Tous les articles

Catégories

Central Europe

Lire la suite

Central Europe

Au détour d’une conversation, nous en sommes venus à parler de l’état du monde, des voitures brûlées, des migrants noyés, à se convaincre qu’il ne fallait pas désespérer (ligne de partage des eaux entre les pessimistes et les optimistes, ainsi que toutes les nuances de pessimiste à court terme, optimiste à long terme)… et la littérature est entrée dans la discussion, comme un miroir ou une lentille par laquelle nous pouvions observer, à distance, l’effet sur les êtres.

Brand Content, ou comment raconter une histoire qui fait vendre 

Lire la suite

Brand Content, ou comment raconter une histoire qui fait vendre 

« Le chat s’allonge sur son coussin ; ce n’est pas une histoire. Le chat s’allonge sur le coussin d’un autre chat ; c’est une histoire » (John Le Carré). Voilà comment on pourrait résumer l’essence du storytelling. Ce mot anglais est devenu un outil crucial dans l’arsenal du marketing. C’est ce que j’ai expliqué à une dizaine d’élèves (des professionnels en formation continue) à l’école Créa de Genève, dans un cours de Digital Brand Content (que je traduis par : raconter des histoires de marques – qui font vendre – sur media digital). Histoires de marque, certes, mais histoires avant tout.

Le crépuscule de Borges

Lire la suite

Le crépuscule de Borges

Je m’émerveille chaque fois que j’ouvre un livre de Jorge Luis Borges (comme j’ai les volumes de La Pléiade – oui, l’édition originale – , il s’agit en fait toujours des deux mêmes livres). Car à relire ses textes – poésies, nouvelles ou essais – il en surgit toujours quelque perspective ou émotion nouvelle. Les mots, chemins pourtant bien patinés, révèlent toujours une ligne de fuite, une beauté de saison inattendue. Cela ne m’étonne pas que les textes du facétieux Borges donnent l’impression subtile et dérangeante d’être différents à chaque lecture.

Contre le temps

Lire la suite

Contre le temps

Ecrire contre le temps. C’est souvent ce que je ressens en posant les mots les uns après les autres, sur la page, un oeil sur l’horloge. Il y a tellement de choses plus importantes, plus urgentes, plus concrètes et plus rémunératrices que l’écriture d’un roman. Ecrire contre le temps, car on en manque, toujours… on manque de temps de cerveau disponible pour penser à l’histoire… de temps pour que les bourgeons fleurissent dans le crâne. Ecrire contre le temps, combat quotidien contre la fatigue qui grignote les heures comme une souris à coups de dents… et ça tombe en morceau le soir…