Entrez vos termes de recherche ci-dessus et appuyez sur Entrée pour démarrer la recherche. Echap pour annuler.

Archives

Et si nous décidions soudain – follement ! – de nous astreindre (…) à une discipline du bonheur par les petits plaisirs immédiats, ignorant les innombrables autres, clinquants et sensationnels, que nous fait miroiter la société de consommation et de nous efforcer, par exemple, (…) de sourire aux fantômes de notre imagination poétisante ? Qui peut dire, alors, quelles sortes de perspectives s’ouvriraient inespérément à nous (…) ?

Denis Grozdanovitch, La puissance discrète du hasard

Drugs don’t work…

Lire la suite

Drugs don’t work…

« Drugs do work… ». Ainsi commençait (de mémoire) une fameuse chronique de Julie Burchill, fine plume de la presse britannique, dans le Guardian à la fin des années 90. Contredisant The Verve, la journaliste rappelait que la puissance des drogues tenait précisément au fait qu’elles étaient efficaces. Julie Burchill sait de quoi elle parle puisqu’elle lui a, depuis, perdu son fils aux paradis artificiels. Drogue et littérature : trois auteurs croisés récemment ont inhalé le sujet.