La minute paranoïaque #1

La minute paranoïaque #1


Les propositions automatiques des logiciels de traitement de texte ne sont-elles pas un danger pour l’imagination et la création ?Sous couvert de nous aider, de nous offrir un service nous facilitant la vie, les propositions de mot de mon traitement de texte (pages sur Apple) me propose de terminer mes mots avant moi, parfois même il refuse le mot entier que j’ai écrit et le transforme en un autre mot qu’il reconnait. Est-ce que subtilement, par petites touches inodores, ce mécanisme de proposition de mots n’influe-t-il pas le choix de notre vocabulaire, les directions que prend l’histoire en train d’être écrite ?

En agissant discrètement à chaque microscopique embranchement de la création, en incitant à aller dans un sens plutôt que l’autre, le correcteur nous donne un coup d’épaule : rosicruciens au lieu de productioncommander au lieu de commencé, élire au lieu d’écrire, ponceau au lieu de ponctua, iranienne au lieu de crânienne,  nominés au lieu de dominésmalienne au lieu de Madeleine. Bon, oui, c’est vrai que parfois c’est poétique et ça frôle la faute de frappe créative.

Sur Google, qui dispose de la même fonction de lecture de pensée défaillante, écrire « le gouvernement n » dans la barre de recherche génère immédiatement la proposition suivante des sages de la Silicon Valley : « le gouvernement nous pisse dessus les médias disent qu’il pleut ».

L’auteur George R.R. Martin, l’auteur de Game of Thrones, travaille sur un vieil ordinateur car il ne supporte plus la correction automatique qui redresse maladroitement tous les noms de lieux et de personnages qu’il invente. Alors je me pose la question : quel est le but de ce correcteur orthographique qui ne comprend rien à rien (et qui est aussi bête que Siri) ? Parce qu’il ne nous aide pas, ça c’est certain. Combien de fois ai-je du nettoyer le texte derrière lui ? Alors, que cherche-t-il ? Prendre le contrôle de la fiction ? Trop tard. Amazon l’a déjà fait.

Fin de la minute paranoïaque.

Capture d’écran 2015-12-07 à 18.47.29

Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le votre